Levels3D lève 325 000 euros pour CAPT’R, une application de scan et reconstruction.

2 février 2015 par Etienne Portais;

Créé en 2012 par Yannick Folliard, l’éditeur logiciel Levels3D, spécialisé en numérisation d’espace en temps réel, vient d’annoncer avoir bouclé une levée de fonds pour un montant global de 325 000 euros auprès d’investisseurs privés, aubois et parisiens, dont le club de Business Angels Champagne-Ardenne Angels et l’investisseur Parisien Franck Rougeau.

Installée au sein de la Technopole de l’Aube en Champagne, l’équipe de Levels3D ambitionne aujourd’hui de devenir l’un des acteurs incontournables des solutions de numérisation d’espace et de réalité augmentée à destination des architectes, des bureaux d’études, des décorateurs, des professionnels de l’immobilier et de l’agencement d’intérieur. Tous experts en 3D, les ingénieurs de l’équipe ont développé une application baptisée CAPT’R, qui permet de scanner l’espace en temps réel, et qui est notamment dédiée aux domaines de l’architecture et l’agencement d’intérieur.

A la fois outil de mesure pour la réalisation de métrés, l’application offre aussi la possibilité d’ajouter des objets ou des textures virtuels dans l’environnement réel filmé en temps réel par une tablette. Une fonction de réalité augmentée qui provoque un gain de temps considérable dans la réalisation de plans de conception, d’aménagement ou d’agencement. Ce type de fonctionnalité est proche du fonctionnement de l’application Augment, qui a effectué il y a quelques mois, un pivot vers le B2B et une levée de fonds d’un million d’euros.

La réalité augmentée, application qui enrichit le monde réel, ne semble pas avoir été adoptée par le grand public et c’est justement vers le monde professionnel que ces technologies sont le plus utilisées. Selon ABI Research en juillet 2013, « les investissements annuels en développement d’applications Réalité Augmentée devraient dépasser les 2,5 milliards de dollars en 2018, étant donné que la Réalité Augmentée est de plus en plus utilisée dans les applications mobiles« . Un chiffre et une tendance qui poussent des jeunes startups à se positionner de plus en plus sur ce secteur en devenir.

Lire l’article